symptome du syndrome du retour de voyage choc deprime
Tour du monde

Le syndrome du retour de voyage : le choc du retour

De retour après 15 mois de tour du monde en solo, je peux vous dire que cela n’a pas été simple…. Le retour après une telle expérience peut être mal vécu, c’est ce qu’on appelle le « syndrome du retour de voyage ».

Après un long voyage on passe par pleins d’émotions dont la fameuse « déprime du retour » ou le choc du retour. Parfois très difficile à gérer, je vous parle dans cet article : des symptômes, des causes et comment surmonter cette déprime post voyage !

C’est une mauvaise passe, mais si tu lis bien cet article, tu auras toutes les clefs pour relativiser et repartir du bon pied avec le smile 🙂.

Comprendre le Syndrome du Retour de Voyage

Je suis sûre que tu sais combien il est difficile de dire au revoir à ces endroits qui sont devenus nos seconds foyers. Mais devine quoi ? Il y a un phénomène psychologique qui nous attend même après le dernier coup d’œil au coucher du soleil lointain. C’est ce que j’appelle le « syndrome du retour de voyage ».

Qu’est-ce que le syndrome du retour de voyage ?

Alors, le « syndrome du retour de voyage », c’est un peu comme une surprise post-voyage que notre cerveau nous réserve. On peut aussi l’appeler le « choc culturel à l’envers« . C’est comme si on revenait à la maison après une expérience incroyable et que notre cerveau se disait : « Attends, qu’est-ce qui se passe ici ? »

Pourquoi ce syndrome nous guette-t-il ?

Quand on est à l’étranger, on s’habitue à une vie différente. On adopte une routine étrange, on découvre de nouvelles coutumes et on apprend à voir le monde sous un nouvel angle. Alors, quand on rentre chez nous, le décalage peut être un peu choquant. Les choses qui étaient normales avant semblent soudainement étranges, et vous pouvez même vous demander : « Qui suis-je maintenant ? »

Les différentes phases au retour de long voyage

Quand on rentre on passe par différentes phases :

  • L’euphorie du retour : heureux de rentrer, retrouver ses proches, ses repères…
  • Puis cette étape passé on passe à la phase de la déprime où la routine s’installe. On a des coup de blues, on repense à la liberté que l’on avait, les moments de folie que l’on a vécu…
  • Puis la remise en question arrive

Les Symptômes et les Émotions du retour de voyage

Quelles sont les émotions qui nous traversent au retour? C’est comme si chaque instant de notre aventure laissait une empreinte sur notre âme, et maintenant que nous sommes de retour, ces souvenirs semblent à la fois proches et lointains. Ces sentiments peuvent varier d’une personne à l’autre en fonction de la durée du voyage, des destinations faites bien sûr.

Nostalgie, reconnaissance et fierté

Il y a quelque chose d’unique dans le pouvoir des souvenirs. Chaque coin de rue, chaque marché animé et chaque visage amical que nous avons rencontré à l’étranger reviennent à la surface. C’est la nostalgie qui nous enveloppe, nous faisant ressentir chaque moment avec une intensité nouvelle. Surtout quand on montre les photos à nos proches, ou qu’on se met à faire des albums photos de notre voyage.

Pour ma part j’étais entre nostalgie mais surtout fierté et reconnaissance de me dire : « wow mais j’ai fais tout ca ? 😱. C’est moi qui ai rencontré tout ce monde ? Vécu ces aventures ? Réussir à attendre des heures un bus ? » Soyez fière de tout ce que vous avez fait ou vécu durant ce voyage !

Tristesse et Mélancolie

L’absence des couchers de soleil dorés sur des plages inconnues, l’absence de découverte de nouvelles cultures, paysages… peut éveiller une certaine mélancolie. Ces moments qui semblaient figés dans le temps prennent maintenant vie dans nos pensées. On revis ces moments qui ont façonnés dans notre voyage.

Ces sentiments peuvent être plus intenses selon si le retour était désiré ou plutôt imposé car vous aviez une contrainte (mariage, enterrement, plus d’argent…). Une tristesse d’avoir fini cette folle aventure. En se disant que peut-être on ne revivra plus jamais comme cela ? Car on retourne aux 5 semaines de congés payés par exemple.

Le Décalage culturel et avec nos proches

On peut ressentir un décalage de mode de vie. Les habitudes locales qui étaient devenues notre nouvelle norme semblent soudainement étranges ici. C’est un peu comme si nous avions voyagé dans le temps, traversant des réalités parallèles. Parfois je me demande si mon voyage à vraiment existé ? Mais oui, car quand je suis rentrée ma vision de la culture française et nos petites habitudes n’étaient plus les mêmes. J’ai parfois l’impression d’être une étrangère dans mon propre pays, même si trop heureuse de retrouver pleins de petites choses.

Et il y a aussi le décalage avec nos proches. Pour certains rien n’a changé en 2 ans, alors que pour nous, beaucoup de choses ont changés. Cela peut faire une sensation étrange. Et à mon âge il a aussi tout ce décalage de la fille solo à 32 ans qui retrouve ses amis qui sont en plein mariage, bébé, projet maison. Ou toute ma famille qui me dit qu’il faut que je me pose, fasse de enfants, me fixe dans un pays… alors que moi j’ai juste envie de liberté et de continuer à barouder le monde (oups).

Les Causes du Syndrome du Retour de Voyage

Il est temps d’explorer les coulisses du « syndrome du retour de voyage ». Vous vous demandez peut-être pourquoi ce phénomène complexe se produit ? Eh bien, préparez-vous à plonger dans les raisons profondes qui se cachent derrière cette expérience émotionnelle.

Les Changements Culturels en Mode Pause

Lorsque nous sommes à l’étranger, chaque journée est une aventure à part entière. Nous apprenons de nouvelles coutumes, goûtons des saveurs inconnues et nous mélangeons avec des gens qui ont des perspectives différentes. Mais une fois que nous retournons chez nous, ces changements culturels semblent être en mode pause. C’est comme si nous étions dans un étrange état d’hibernation culturelle.

L’Attente vs. La Réalité

Parfois, nos attentes envers notre retour à la maison peuvent jouer un tour sur nos émotions. Nous imaginons peut-être que tout restera pareil, que notre routine quotidienne nous accueillera à bras ouverts. Ou qu’à l’inverse, le monde aura changé comme nous. Mais la réalité est souvent différente. Les changements qui se sont produits pendant notre absence peuvent nous désarçonner et nous laisser avec le sentiment de devoir rattraper le temps perdu. Ou à l’inverse se rendre compte que rien n’a changé pour les autres. Alors que nous on revient changé, avec pleins de souvenirs, choses à raconter.

On se dit que tout le monde va nous poser pleins de questions, s’intéresser à notre aventure alors que souvent la question qui revient est : « alors quel a été ton pays préféré?« . Et puis voilà c’est fini pour les questions. On retourne après dans les discussions classiques de tous les jours. Je sais que pour beaucoup d’entre nous cela peut être frustrant. On a envie de partager mais les personnes en face de nous ne comprennent pas ce que l’on a vécu.

L’Évolution de l’Identité

L’une des raisons les plus profondes du « syndrome du retour de voyage » réside dans l’évolution de notre identité. Pendant notre voyage, nous avons rencontré des versions de nous-mêmes que nous n’aurions jamais pu imaginer. Ces nouvelles facettes de notre personnalité peuvent entrer en collision avec notre ancienne vie, créant un sentiment de déséquilibre entre qui nous étions et qui nous sommes devenus. Nous n’avons plus les mêmes envies, ne voyons plus les choses de la même manière… Surtout quand on voyage en solo, cette introspection est très forte je trouve ! Entre les rencontres, moment de méditation qui te font prendre du recul sur la vie et la notion de bonheur par exemple.

Stratégies pour Surmonter le « Syndrome du retour de voyage »

Maintenant la partie que vous attendez (non?) : comment surmonter le syndrome du retour du voyage ? Nous allons découvrir comment transformer ces vagues émotionnelles en une aventure intérieure épanouissante.

Réfléchir à la période du retour

Pour certains qui n’aiment pas l’hiver, il est très dur de revenir durant cette période. Mauvais temps qui est déprimant, le froid, peu de soleil… Si ca t’impacte comme pour moi, ne rentre pas en hiver ! Je suis rentrée en juin et c’était idéal pour : profiter de la saison des barbecues, petit verre en terrasse et le soleil qui fait du bien au moral ! Rien que la période de retour peut influencer beaucoup sur le moral donc anticiper cela. Penser au retour permet déjà de s’y préparer mentalement et le retour parait moins dur.

Intégrer notre aventure dans notre vie

Quand vous êtes rentré chez vous, vous n’avez pas besoin de laisser votre aventure derrière vous. Partagez vos anecdotes, revivez les moments forts et gardez cette flamme allumée. Ces souvenirs, qu’ils soient en photo ou en paroles, peuvent vous aider à maintenir cette connexion spéciale avec votre périple. Même si je sais que c’est dur si vos proches ont déjà tout vu sur Polarstep ou Instagram…

Intégrer le voyage dans le quotidien

La routine peut reprendre sa place, mais cela ne signifie pas que vous devez renoncer aux éclats d’aventure. Intégrez les goûts, les couleurs et les coutumes de vos voyages dans votre vie de tous les jours. Préparez des plats locaux que vous avez adorés, inscrivez-vous à des ateliers culturels, d’artisanat ou faites des sorties qui vous rappellent votre périple, des cours séjours thématiques. Découvrez de nouvelles activités, comme durant votre voyage.

Appliquer sa nouvelle philosophie de vie et prendre soin de soit

Les leçons que vous avez emportées de votre voyage ne sont pas juste des souvenirs. Elles peuvent éclairer votre quotidien. Si vous avez découvert comment embrasser le moment présent dans une culture différente, pourquoi ne pas appliquer cette philosophie à votre vie ici ? Chaque apprentissage peut contribuer à enrichir votre existence.

Pour ma part j’avais pris l’habitude de prendre des moments pour moi : méditation face aux couchers de soleils, Yoga le matin, balade dans la nature. Au retour avec la folie des retrouvailles, le mariage de ma soeur, les escapades durant tout l’été, j’ai perdu toutes ces habitudes. Au bout de 2 mois j’ai eu l’impression d’avoir perdu tout ce que j’avais appris en voyage. Comme l’impression d’avoir maltraité mon corps avec aussi la mal bouffe/l’alcool et qu’il était temps que je reprenne soin de moi. C’est pourquoi je me suis remise à pratiquer avec CamsYoga que j’adore.

Découvrir les Trésors Locaux

Voyager ne signifie pas toujours sauter dans un avion. Les coins cachés et les pépites d’aventure se trouvent souvent à quelques pas de chez vous. Explorez votre propre ville, visitez des endroits que vous n’avez pas encore découverts, et ouvrez-vous à de nouvelles expériences à portée de main. Pour cela il y a pleins de choses à faire comme proposent : funbooker, abracadaroom, teeltee

Entretenir les Liens Tissés

Même si les kilomètres vous séparent de vos nouveaux amis internationaux, ne les laissez pas s’évanouir. Les réseaux sociaux et les appels vidéo sont là pour garder le contact. Cultivez ces amitiés et préparez-vous pour de futures escapades, qu’elles soient réelles ou virtuelles. Moi cela m’a beaucoup aidé au retour ! Revoir des personnes rencontrées en voyage, discuter avec eux sur Instagram, partager nos sentiments… Ce genre de discussion que l’on ne peut pas avoir vraiment avec nos proches, qui n’ont pas vécu la même aventure.

Avoir des projets

En revenant je pense le pire est de retourner à sa vie d’avant : même logement, travail, une routine, de l’ennui… Pour ceux qui étaient très bien dans leur vie d’avant et aiment la routine, en général cela fonctionne bien, mais pour les autres c’est très dur. Pour ne pas vous ennuyer, ayez des projets. Il faut maintenir cette excitation qu’on avait en voyage ! Un nouveau métier ? Un nouveau lieu de vie? Un projet de maison? Rénovation? Un futur voyage? Faire un bébé? Trouvez un projet qui vous donne envie. Beaucoup de voyageurs ont lancés des projets de folie à leur retour, que j’adore suivre d’ailleurs : ouverture de coliving, cave à vin, déménagement à la campagne, ouverture de leur entreprise…

Soyez patient, vous aurez pleins d’émotions en rentrant et c’est NORMAL. Il faut laisser le temps au corps et à l’esprit de se réadapter. N’hésitez pas à communiquer votre état à vos proches afin de ne pas vous replier dans la solitude.

L’Après-Retour de voyage et la Croissance Personnelle

Nous voici dans la dernière étape de notre exploration du « syndrome du retour de voyage ». Nous allons plonger dans la façon dont vous pouvez évoluer et grandir grâce à cette expérience complexe.

Pour ma part quand je suis rentré, j’ai eu beaucoup ces questions :

Alors tu vas faire quoi maintenant? Tu vas te poser où? C’est quoi les projets ?

Se développer en Dehors de sa Zone de Confort

Saviez-vous que les moments les plus précieux surviennent souvent lorsque nous sortons de notre zone de confort ? Ce fameux syndrome peut sembler un véritable casse-tête émotionnel, mais en le surmontant, vous pouvez accéder à un niveau supérieur de compréhension et de maturité personnelle. Durant un long voyage on sort souvent de sa zone de confort, donc continuez même une fois rentré pour continuer à vous développer personnellement. Ca vous aidera peut-être à trouver votre voie.

Transformer votre identité

Votre aventure ne se termine pas lorsque vous posez les pieds chez vous. Chaque expérience, chaque rencontre, chaque défi contribue à façonner la personne que vous êtes en devenir. Ce « syndrome du retour de voyage » vous offre la chance de redéfinir votre identité, en alliant les découvertes de votre expédition avec les facettes de votre vie quotidienne.

Conclusion : connectez-vous à votre voyage intérieur

Pour certains le retour est facile, pour d’autres beaucoup plus dur. Imaginez que chaque montée d’émotion, chaque obstacle et chaque étape du processus sont comme des petits cailloux sur le chemin de notre propre histoire.

Que vous soyez en train de flâner dans des ruelles étrangères ou de retrouver votre petit coin de paradis à la maison, gardez en tête que ce voyage intérieur est une aventure qui ne s’arrête jamais vraiment. Accueillons nos émotions, tirons profit de chaque leçon qu’elles nous offrent et découvrons le potentiel incroyable de transformation caché dans chaque défi. Armés de ces outils, partons à la découverte des horizons infinis qui n’attendent que nous.

C’est une histoire en constante évolution, et nous sommes les auteurs de chaque chapitre. Alors, allons de l’avant, avec une curiosité sans fin et le cœur ouvert à toutes les expériences qui nous attendent.

Et toi alors, comment tu as vécu le retour de ton voyage ?

Si tu as des recommandations pour aider à combattre le symptôme du retour de voyage, n’hésites pas à les mettre en commentaire !

Si tu prévois de partir en tour du monde un jour ou tu veux repartir en voyage, découvre :

2 commentaires

  • Jean Marc

    Bonjour lili,
    Nous venons de rentrer de voyage pour quelques mois (raison de santé, pas grave mais ch…), et comme tu dit, un peu mal dans notre peau, tout parait petit étriqué même si ces derniers mois de voyages n’ont pas été fabuleux avec beaucoup trop de problèmes à régler, il nous tarde tout de même de repartir, et du coup nous appréhendons la date fatidique de la fin du voyage, difficile de décrire ce sentiment, même si d’un coup d’avion nous savons que nous pourrons voyager quand même, mais ce ne sera jamais pareil qu’avec notre camion avec lequel nous avons un tel sentiment de liberté, de décider demain de faire demi tour car nous avons loupé un truc, ou changer de pays au gré de nos envies, Nous avions prévu de visiter quelques îles d’Indonésie, pas possible, mais qu’importe l’an prochain nous n’en serons pas loin, donc nous pourrons y aller. Nous n’imaginons pas partir en voyage pour quelques jours ou semaines car il y a toujours quelqu’un ou quelque chose qui se cache un peu plus loin sur la route et il faut y aller voir ou rencontrer, regarder avec des yeux tout neufs. C’est impossible à expliquer à celui qui n’a pas voyagé loin et longtemps.
    Merci de cette tribune qui tombe à pic avec mon sentiment de mal être…
    Pour info, nous sommes partis en camion depuis 5 ans (moins 2 ans de covid) et nous sommes arrivés en Malaisie.
    Merci pour ce blog qui nous à permis de remplir nos sacs à dos conscienseusement pour aller découvrir le Kerala en sac à dos, un vrai bonheur.
    Au plaisir de te lire encore et encore

    • lilifoodiestravel

      Bonjour Jean Marc,
      Oh mais quel beau projet ! Triste d’apprendre que vous avez dû l’écouter mais j’espère que ca va aller mieux rapidement et que vous allez pouvoir repartir vite 🙂
      Je comprends votre sentiment, en camion en plus une sacré liberté ! Si vous devez un jour rentrer, essayer d’avoir des projets motivant pour tenir le coup. C’est sur qu’après un long voyage comme le notre il est dur de repartir pour quelques jours ou 2 semaines, c’est l’impression de survoler un pays/ville, mais c’est un autre mode de voyage… Si vous êtes déjà parti depuis 5 ans j’imagine la deconnexion. Profitez à fond quand vous reprendrez !
      Pour ma part je pars me poser en Indonésie à Bali quelques mois à partir d’octobre donc au plaisir de s’y croiser. Si vous avez Instagram vous pouvez me suivre en temps réel sur @lili_foodies_travel.
      Et Génial pour le Kerala, j’ai adoré cette région aussi ! Que je dois documenter plus sur le blog (à venir) mais ca devait etre une superbe experience !
      Bon courage pour cette période pas drole et au plaisir

Tu as des commentaires ? Questions ? Hésite pas à les poser ici :)

  • Facebook
  • X (Twitter)
  • LinkedIn
  • Copy Link
  • Print
  • Email
  • More Networks
Copy link